Une pub nouvelle génération

Savez-vous que j’ai été étudiante mexicaine durant un été? Une blonde au Mexique, sisi! Pendant 2 mois j’ai suivi des cours dans une université mexicaine très réputée, l’UDLA, à une centaine de kilomètres de Mexico DF. A l’Inseec on appelle ça une summer session mais vous pouvez traduire par « cours d’été »… sauf que sur un CV ça sonne moins bien, vous en conviendrez!

Être grande, blanche et blonde au milieu de ces mexicains trapus, typés et bruns est assez embêtant car on nous remarque tout de suite. Certains nous prennent pour des gringas (américaines) mais les plus observateurs comprennent tout de suite que nous sommes européennes: pas la même corpulence, ni la même allure. En gros, européennes, nous sommes plus distinguées!
J’étais partie avec quelques préjugés, dont un: les mexicains sont semblables aux méditerranéens, ils sont machos! En fait ils ne sont pas du tout machos mais galants (voire hyper-super-ultra galants), ce qui est complètement différent! Par contre, quelques clichés sont bel et bien réels: la sieste, ne jamais se soucier de l’heure, et surtout…faire la fête à la moindre occasion, et danser la salsa!
Tout ça pour vous mettre dans l’ambiance avant que vous ne plongiez dans cette vidéo: “And Then There Was Salsa”. Bluffante, hyper créative, avec un univers visuel sympa,  elle commence par un conte de fée … et se termine par une affiche publicitaire.
Mais la différence se fait ailleurs: sur la page Vimeo d’origine, le format publicitaire en lui-même est innovant : simple vidéo au début, celle-ci déborde progressivement de son cadre pour occuper la totalité de l’écran…  Mieux que de la 3D! Dans le jargon publicitaire, on appelle ce format une « vidéo-flash immersive ».
Petit avant-goût:

Lien vers la vidéo
C’est la marque de chips Tostitos et leur « restaurant style salsa », qui a fait travaillé l’agence Goodby Silverstein  en collaboration (pour la partie 3D) avec  les agences Laika et Ted Perez.
Mais… vous ne remarquez rien? Il y a une ENORME incohérence! Le personnage est habillé en danseuse flamenco, et elle ne dans pas de la salsa sur une musique latino-américaine mais bien du flamenco (en tout cas c’est mon oreille mexicaine qui me le dit). Peut-être que l’agence en charge de la création n’a pas compris qu’elle travaillait pour un restaurant qui se veut « ambiance salsa »… ou alors l’équipe s’est fait charmer par la belle et en a oublié ce petit détail!

email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone