Supports de marketing direct innovants et (plus ou moins) responsables

>

Il est très facile de critiquer, dénoncer, accuser… comme par exemple la campagne Adopte un déchet de Dop ou encore les innombrables campagnes de com’ de Leclerc, devenu le défenseur de l’écologie alors que la logique même de la grande distribution va à l’encontre de l’écologie. Mais on ne peut pas cracher sur ces initiatives,  même si, ne nous fourvoyons pas, leur but premier est d’améliorer l’image de marque et non de répondre à des préoccupations environnementales ou sociales.
 Pour qu’on ne m’accuse pas de n’être bonne qu’à critiquer, voici deux supports de marketing direct intéressants pour les campagnes qui se veulent (plus ou moins) responsables: les clean-tags et les serviettes publicitaires.

Les clean-tags ou comment faire de la pub tout en nettoyant les rues 

Du street-marketing original, respectueux de l’environnement, personnalisable et peu coûteux, ça existe! L’agence Fresh Green Ads, aux Pays-Bas, n’utilise que des matériaux naturels tels que le sable, l’eau de pluie ou la poterie. L’impact environnemental serait donc minimal tout en donnant des résultats assez impressionnants. « serait » car cela reste pour moi discutable selon les supports. Le Water Drop Advertising, une chute d’eau dans laquelle apparaît le message, peut être très consommateur d’eau, si la chute d’eau n’existe pas au préalable. Autre exemple, transporter du sable jusque dans un centre commercial, est-ce vraiment écolo? Utiliser des matériaux naturels ne veut pas dire limiter l’impact environnemental! 
Inspirés par une des campagnes repérée aux Pays-Bas, où les tags propres sont omniprésents , les fondateurs de CS Value proposent de taguer des logos, messages, visuels sur les trottoirs, réalisés uniquement avec de l’eau grâce à un nettoyeur haute pression et… des pochoirs! Ces « clean-tags », qui durent de 1 à 3 mois selon la rue et la fréquentation, fonctionnent donc sur le contraste entre l’encrassement trottoir et la propreté du tag. Déjà quelques clients à leur actif: Body One,  Levi’s Store de Reims, l’ISC Paris, Solidays… 


Les serviettes nouvelles génération
Sequoia, réseau de pressings nouvelle génération, a fait appel à Green Pub pour promouvoir ses pressings écologiques à travers une campagne de marketing direct. Je ne vais pas m’attarder sur le concept de ces pressings qui semble tout à fait honorable et plein de bon sens (voir le dossier de presse et leurs engagements), mais sur le support proposé par l’agence, qui est transposable à l’infini: une serviette en papier écologique. Le principe n’est pas du tout révolutionnaire, il n’est pas non plus écolo en soit. Mais les cendriers ayant disparu des lieux de restauration, les serviettes semblent être un bon substitut: support de proximité, ciblage précis, fort taux de mémorisation. 

200 000 serviettes logotypées Sequoia, ont ainsi été distribuées dans des restaurants à proximité des pressings Sequoia. Recyclées et dégradables, ces serviettes comportent un flashcode qui permet à tous les propriétaires d’iPhone ou de Blackberry d’obtenir une réduction de 20 % sur le nettoyage à sec dans un pressing Sequoia. Le flashcode nécessite que la cible soit en possession de smartphones, cela peut donc restreindre la portée de l’opération. Cependant si le découpage a été fait correctement, les serviettes auront été distribuées dans des restaurants dont la clientèle est jeune, ou à revenus élevés. Dans un secteur comme La Défense on peut par exemple être sûr que 99% de la population peut lire ces flashcodes!

email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone