Semaine du développement durable et autres frivolités

Semaine du Développement durable, jour J! Elle avait pré-commencé la semaine dernière avec le Salon RODURABLE et hier avec le Salon Planète Durable et la remise du Prix de la Campagne Citoyenne.
Ça fait beaucoup tout ça, surtout au milieu de la Syrie, la Libye, Fukushima et bien sûr l’arrêt de l’émission Carré Vip. Comme mon agenda est proche de celui de notre chère planète Terre, c’est à dire dans un désordre incommensurable et au bord de l’implosion ET explosion, je vais fonctionner aujourd’hui avec des liens.Le prix de la campagne citoyenne de l’AAC  aura cependant droit à son heure de gloire car aujourd’hui seul le site e-marketing a relayé le palmarès, avec en plus une imperfection (vous pouvez jouer à « chercher l’erreur »!).

Nous allons d’ailleurs commencer par là. Le Prix de la campagne citoyenne vise à promouvoir les campagnes de communication dont la vocation est d’améliorer un comportement individuel ou collectif.
– Grand prix 2011 : Amnesty international France « Peine de mort », par TBWA\Paris
– Catégorie organismes gouvernementaux et assimilés : Ademe (sous tutelle du ministère de l’Écologie, du développement durable, des transports et du logement) « Campagne nationale sur la réduction des déchets/Stop au gaspillage alimentaire », par DDB
– Catégorie collectivités locales et territoriales : collectivité territoriale de Corse « On peut aussi venir en Corse pour ses musées », par Euro RSCG C&O,
– Catégorie entreprises du secteur public ou privé : Ecofolio « Avec le tri, le papier a plusieurs vies », Ligaris
– Esprit de Grenelle WWF « Tags » par Ogilvy & Mather
– Prix spécial Internet : Délégation à la sécurité et à la circulation routières « Insoutenable », Lowe Stratéus.
Et maintenant, place aux liens!
-Salon Planète Durable: par ici
– Résultats de l’étude annuelle « Les Français et la consommation durable » de Ethicity: de ce côté
– Et pour finir le site Internet de la semaine du développement durable épluché par Clovis Lacoste sur son blog Quat’rues: là-bas. Ça n’est pourtant pas faute d’avoir mis du monde pour plancher dessus, en atteste la page Facebook. Zoé, Simon et François ont l’air très sympathiques. Mais ils ont apparemment trop planché sur Facebook et pas assez sur le site web.
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone