Les écureuils sauraient-ils mentir?

Depuis plusieurs semaines les représentants de notre pays, ceux qui sont exposés aux médias du monde entier, ceux qui sont censés montrer le bon exemple, laissent une image de la France désopilante. La dernière affaire en date, les pompiers qui se mettent le feu entre eux accusés d’avoir brulé l’un des leurs lors d’un bizutage. Les gamins avaient déjà perdu leurs idoles du football, terminé aussi les rêves d’avenir de pompier.  Dans un tout autre genre (du genre prévisible), les Caisses d’Épargne sont accusées de « publicité trompeuse ». Heureusement, ça fait un moment que les banquiers ne sont plus considérés comme des gens crédibles, responsables, en qui l’ont peut avoir toute confiance lorsque l’on vient placer son argent. Ce sont même les mal-aimés, les bouc-émissaires de la crise. Alors une publicité trompeuse, ça ne nous étonne pas beaucoup!

Voici l’un des prospectus incriminé, je vous conseille fortement de cliquer dessus pour lire les fabuleuses promesses vendues:
 Première remarque, on peut voir le nom de l’agence qui s’est chargée de l’exécution du document: SR.MS. Bien entendu elle n’est peut-être pas à l’origine du contenu du prospectus. Mais l’agence avait déjà suscité des critiques en 2003 avec la création d’un livret d’épargne destiné aux enfants et pré-adolescents: les 0-12 ans…
Plutôt que chercher à connaître le coupable, analysons le problème:
Commercialisée entre juillet 2001 et avril 2002 par la Caisse d’Epargne, la gamme de fonds à capital garanti Doubl’ô était dotée d’un marketing alléchant, dont la promesse était le doublement du capital.
Grâce à une expertise reconnue, la Caisse d’Epargne répond encore mieux à vos attentes ; elle vous propose aujourd’hui un placement original et innovant qui vous garantit des performances maximales en toute sécurité.
Pour constituer un panier d’actions dynamique, les experts de la Caisse d’Epargne ont sélectionné 12 valeurs internationales présentant un potentiel exceptionnel de croissance.
 Un slogan venait simplifier renforcer le tout : « doublez votre capital en toute sécurité » ou « doublez votre capital en six ans ».
Bien qu’un chef d’agence avoue ne pas avoir placé son argent avec Doubl’ô, et ne jamais l’avoir conseillé à ses proches, les vendeurs étaient soumis à des objectifs de vente qui ont été atteints. Mieux vaut arnaquer ses clients que ses proches! Ce sont donc près de 240 000 clients ayant investi en moyenne chacun quelques 25 000 euros qui ont souscrit à cette gamme et qui, en tenant compte des frais d’entrée, ont en fait perdu de l’argent sur ces produits. Six ans après, la promesse n’ayant pas été tenue, un collectif de défense s’est organisé pour porter l’affaire en justice.
Cependant comme tout bon produit financier le slogan était muni d’une astérisque renvoyant à un paragraphe écrit en petits caractères. Il indiquait « sous réserve des conditions indiquées dans la notice COB ». Ces conditions prévoyaient notamment qu’aucune action intégrée au panier de valeurs boursières, qui servait de référence au produit, n’enregistre une baisse d’au moins 40 %, et c’est ce qui s’est produit sous l’effet du fort repli des Bourses. La seule chose garantie, selon l’avocat des Caisses d’Épargne, est le capital investi (moins les frais, soit 3 %). Ainsi pour l’avocat, la banque n’a pas cherché à tromper ses clients.
Malgré tout, même si on donnait raison aux Caisses d’Épargne, cette affaire rend les clients encore plus suspicieux envers leurs agences mais aussi envers tout le monde bancaire. Une seule conclusion: avant de lancer un produit les marketeurs doivent s’armer de précautions et étudier tous les points litigieux qui pourraient subvenir, quitte à faire appel à un expert en législation.
Au fait, vous aimez la pub tv dans laquelle on voit deux jeunes chiens qui « essayent » leur première voiture à la concession? Cette pub, qui fait la promotion du nouveau prêt auto à destination des étudiants, a été imaginée par Ogilvy&Mather.
Je suis fan de la composition musicale, qui  n’est pas sans rappeler une célèbre chanson du groupe allemand Scorpions mais je n’ai vraiment pas accroché au scénario!
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone