h&m_ne_gaspillons_pas_la_mode

Le géant de la fast-fashion contribue au recyclage de la mode… et au greenwashing

« Pourquoi gaspiller la mode? » demande H&M.
Après la Conscious Collection, une ligne de vêtements « socialement et écologiquement soutenables » , H&M s’attaque aux déchets textiles en mettant un place un dispositif de collecte de vêtements usagés dans les boutiques. En échange de 3 vêtements, le consommateur reçoit un bon de réduction de 5€. Une initiative louable… qui permet surtout à la marque suédoise bon marché de verdir son image.
Voici un très bel exemple de greenwashing.

 

Notons-le, cela aurait pu être pire:
– Tous les vêtements de toutes les marques sont acceptés.
– L’offre est valable en différé, il n’est pas nécessaire d’acheter tout de suite pour obtenir la réduction.
– Les vendeurs sont plutôt bien formés et volontaires
– Le nombre de boutiques concernées par le dispositif est assez élevé

Mais une fois que le consommateur a fait son acte civique et est en possession de son coupon, il n’est plus question d’environnement! Le bon de réduction de 5€… est valable pour 30€ d’achat minimum (sans compter les autres contraintes du type offre non cumulative, valable en une seule fois et en dehors des promotions ou soldes, sur une durée bien déterminée, pas plus de deux sacs…). On veut bien participer au recyclage mais seulement pour augmenter notre CA ! Au final, la mode est bel est bien gaspillée. D’ailleurs en parlant de message l’opération est dotée d’une accroche bien cul-cul et d’une modestie à toute épreuve: « Une mode éco-reponsable pour un monde meilleur ».

 

H&M, marque responsable?

Faut-il rappeler les faits? Le concept de l’enseigne suédoise: offrir des articles à prix cassés tout en multipliant les collections. C’est ce qu’on appelle la fast-fashion. Plus clairement, il s’agit inciter à l’achat et au ré-achat grâce à des articles pas chers, de mauvaise qualité, fabriqués dans des conditions déplorables.

Ce qui est drôle, c’est que la marque diffuse 2 fois plus de communiqués de presse sur le thème du développement durable que sur la mode:  depuis janvier 2013, 19 CP pour la mode contre 32 pour le développement durable…

TOUTES les blogueuses et journalistes mode tombent dans le panneau.

Extrait d’un article d’un magazine canadien: Si la «palme de la meilleure entreprise mode éco-responsable divine.ca» existait (tiens, tiens, une idée?), elle serait sans conteste remise au Groupe H&M. En plus de ses nombreux engagements environnementaux, H&M fait preuve d’un leadership incontestable dans le domaine humanitaire. Tout n’est pas complètement rose – ou vert! –, s’entend, mais les efforts constamment renouvelés et la transparence de l’entreprise devraient être pris en exemple par le reste de l’industrie.

Ce qu’on aime: toute la collection Conscious, qui en plus d’être printanière à souhait, est faite de coton bio, de polyester recyclé et de Tencel (une fibre similaire à la viscose produite à partir de pulpe d’eucalyptus). Sans oublier les collectes de vêtements Ne gaspillons pas la mode, pour compenser la tendance «porté-jeté» induite par la surconsommation ambiante. Pour connaître les autres mesures environnementales et sociales de la marque, visitez le www.about.hm.com.

Au final, le consommateur retient deux informations, mais dissociées l’une de l’autre:

– H&M participe au recyclage
– Bon plan pour obtenir un bon de réduction

Car si le consommateur rentre dans la mécanique de l’opération ce n’est pas pour contribuer au recyclage mais bien pour obtenir le bon de réduction.

Où vont les vêtements collectés? 

Il y a un autre hic à cette opération: une fois collectés, les vêtements ne rejoignent pas une filière locale. On ne sait d’ailleurs pas vraiment où ils sont acheminés, la société partenaire (I:COspirit) en charge de ce service n’explique rien sur son site web.

 

A l’image de Mac Donald’s militant de la malbouffe, on n’attend plus que H&M remplace son logo rouge par un beau logo vert!

 

> descriptif de l’opération

> site web dédié

 

 

 

 

 

 

Au fait, n’oubliez pas c’est la semaine de la réduction des déchets

email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone