Détournement de buzz au profit d’une grande cause

Quoi de mieux que détourner un concept ayant créé un énorme buzz et beaucoup de polémiques pour communiquer? Il faut être rapide pour être le premier sur le créneau mais également trouver une idée cohérente permettant de lier son produit et le fameux buzz et le tour est joué!  Ainsi ChatRoulette (rappel du principe sur Culture-Buzz) a inspiré certains créatifs.

Pour certains, comme l’agence H, on ne sait pas trop ce qui leur a pris. Moment d’égarement, peut-être… mais je suis d’accord avec Julien et Arnaud de Coups de pub, la tentative est désastreusement vulgaire et discrédite complètement l’image de l’agence… même s’ils doivent penser qu’ils ont fait parler d’eux et que c’est donc l’essentiel (on espère que les annonceurs attendent autre chose que cet objectif!). Mais d’autres ont réussi à utiliser ChatRoulette de façon intelligente.

Chatroulettenewversion.com (ensuite nommé Doyouchat.com suite à un problème d’autorisation) est une contrefaçon imaginée par l’agence Publicis pour le mouvement Ni putes ni soumises.


On retrouve exactement la même charte graphique que celle du site original (très pauvre d’ailleurs) et les mêmes fonctionnalités tel que le bouton « Suivant » pour passer à la personne suivante. Tout comme sur ChatRoulette on jongle d’un internaute à l’autre et on y retrouve des profils typiques des visiteurs du site (surtout les deux premiers!!!). La quatrième personne est une jeune femme souriante qui a l’air d’avoir envie de discuter mais un homme entre dans le champ de la caméra… et vous n’avez qu’à essayer pour connaitre la suite.
La tranche d’âge des 12-25 ans est la moins sensibilisée aux combats pour lesquels se bat l’association. En détournant un outil très connu de ce public, et surtout en impliquant physiquement l’internaute dans la scène : notre visage (ou une autre partie de notre corps, chacun faisant ce qu’il veut…) est visible sur le tchat grâce à la caméra, ce qui est le principe même du site Internet ChatRoulette et nous pouvons même répondre à la jeune fille qui nous a dit bonjour, l’impact est fort. Surtout lorsque ça dérape et et que quoique nous écrivions on ne pourra plus rien faire… jusqu’au message de Ni putes ni soumises.
Une opération pleine de sens, sans chichis et cohérente du début à la fin!
Rappelons d’ailleurs que la lutte contre les violences faites aux femmes est déclarée Grande Cause Nationale 2010, l’association se doit donc d’être encore plus présente que les années précédentes.
Ainsi, à l’occasion d’un colloque pluridisciplinaire « Bâtir un projet pour le respect et la dignité des femmes »,le 18 juin à l’Assemblée Nationale, une campagne de sensibilisation à l’échelle nationale « Je t’aime / Je t’abîme » réalisée  par l’agence BETC Euro RSCG viendra soutenir la proposition de l’association. C’est une campagne de toute autre nature mais percutante par sa simplicité et surtout le jeu de mot habile:
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone