culturepub_christian-blachas

Ba-doum-ba! Christian Blachas, le père de ma pub

Ba-doum-ba! Nombreux sont les pubeux de ma génération qui ont trouvé leur vocation, comme moi,  avec l’émission Culture Pub conçue par Christian Blachas et Anne Magnien. Leur émission nous a permis de comprendre la pub, de la regarder avec un autre oeil que le regard du consommateur naïf. Avec Culture Pub, on avait le pouvoir de décrypter les discours publicitaires des marques. On a appris que sommeillait en chacun de nous une ménagère de moins de 50 ans. On a aussi compris que la pub de la lessive qui lave plus blanc que blanc, si elle continue à passer c’est qu’il y a une raison: elle fait vendre. Et grâce à Culture Pub, j’avais l’impression de moins me faire avoir par les marques.

Et puis j’ai acheté les magazines Stratégies et CBNews. Là ça devenait carrément sérieux, c’était sûr, j’allais faire de la com’ ! Tant pis pour papa prof d’histoire, tant pis pour maman bibliothécaire, et le reste de la famille, tous publiphobes.

Christian Blachas est décédé hier mais le monde de la communication se souviendra de lui! C’est tout le monde de la communication qui rend hommage à l’homme qui a su populariser la publicité.

Quand Culture Pub a disparu de l’antenne de M6 en 2005,  il avait dit être « fier d’avoir appris aux gens à se rebeller contre les messages publicitaires idiots ». Et si on se rebellait contre les messages publicitaires trompeurs, fourbes, mesquins? Et on remettait un peu en question notre métier? Et si on essayer de le faire évoluer dans le bon sens?

Et si on commençait par éteindre les panneaux publicitaires, tout comme les citoyens sont appelés à le faire samedi (5 minutes contre le nucléaire) ?  Juste pour montrer à l’association Agir pour l’Environnement que si, le secteur publicitaire se sent concerné par ces appels au civisme, et que l’on va faire des efforts pour éviter de continuer à gaspiller l’énergie avec tous ces panneaux*.

Culture Pub avait d’ailleurs consacré une émission à la pub éco-responsable (15 Janvier) . Bon c’était pas encore au point, mais l’équipe a le mérite d’en avoir parlé.



 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
* Selon l’association de défense de l’environnement, rien que sur la région parisienne le gaspillage électrique induit par les panneaux publicitaires électriques équivaut à la consommation de plus de 100.000 personnes, chaque panneau retro-éclairé consommant l’équivalent électrique de trois familles de quatre personnes.
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn1Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone