Alter Eco et SFR: une alliance saugrenue

J’avais déchiré récupéré la publicité insérée dans une page du Courrier International tellement j’avais été dubitative: SFR associe son image à celle de la marque de commerce équitable, Alter Eco. Ou plutôt Alter Eco associe son image à SFR.
Voyez la fameuse publicité:
Tristan Lecomte, le PDG d’AlterEco, est au centre d’un cercle de plaquettes de chocolat de la marque (si si je vous assure, il faut avoir l’œil mais ce sont bien des plaquettes de chocolat). En haut, une écriture à la main traduisant la pensée de Tristan Lecomte: « Le commerce équitable ne s’arrête jamais, mon opérateur l’a compris ». Comprenez: en vous abonnant au forfait proposé, SFR vous offre une respectabilité économique.
Le commerce équitable ne s’arrête jamais? Et bien cette fois il aurait dû! SFR et Alter Eco, non mais sans rire, vous trouvez que c’est un partenariat cohérent? Où est le lien entre les opérateurs téléphoniques, qui sont régulièrement condamnés par le tribunal (sans oublier de citer l’amende record de 534 M€ pour ententes illégales en 2005)  et le commerce équitable?
SFR espère redorer son image et être le premier opérateur qui se soucie d’être responsable. Quant à Lecomte, il gagne ainsi une campagne de pub gratos. Mais pour l’un comme pour l’autre je ne suis pas certaine de la réussite de cette alliance. D’abord je ne pense pas que les consommateurs potentiels de SFR soient dupes de ce fabuleux exemple de greenwashing. Et Alter Eco se dote là d’une mauvaise image, celle des opérateurs téléphoniques qui irritent et mécontentent beaucoup d’abonnés. Le chocolat éthique associé à un opérateur téléphonique, ça donne envie de se ruer sur les Nestlé (cf l’article sur la pause KitKat!), Kinder, et Cémoi!
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone