Marre-de-la-pub

Une tentative contre l’envahissement publicitaire

Vous vous sentez oppressés, envahis, étouffés par les affiches publicitaires? Ça tombe bien, on vous demande votre avis!
Vous avez jusqu’au 11 mars pour vous exprimer au sujet des nouvelles mesures prévues par le gouvernement pour réformer l’affichage publicitaire, une réglementation qui devrait, selon la ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet, « stopper la lente dégradation de nos paysages urbains et péri-urbains« .
En septembre dernier je vous rappelais que le Grenelle II avait fait naitre un texte (une mesure phare comme on dit!!)  qui proposait de nouvelles réglementations dans le but de limiter la publicité extérieure. Le décret d’application est aujourd’hui soumis à une enquête publique; en langage de gens qui parlent le langage du commun des mortels cela veut dire que les Français peuvent donner leur avis sur le site du ministère du Développement durable.
Ce décret prévoit de nouvelles règles applicables au niveau national: surface  et hauteur des panneaux,  densité, consommation d’énergie et nuisances lumineuses ont été reconsidérés pour chaque support de publicité utilisé sur la voie publique. Les enseignes et pré-enseignes sont également ré-étudiées. De quoi mettre à jour le dispositif en vigueur fondé en grande partie sur la loi du 29 décembre 1979.
Les communes et les communautés de communes auront également la possibilité d’élaborer des règlements locaux de publicité plus restrictifs que le règlement national, qui seront également soumis à enquête publique. Ainsi, un règlement local est prévu dans la ville de Paris avec pour objectif une réduction de 30% de la densité publicitaire:
 – zonage simplifié supprimant toutes zones de publicité élargie. Paris sera désormais en zone de publicité restreinte ou interdite
– réduction des formats des affiches publicitaires avec une taille maximum de  8m² (ce qui implique une  interdiction des panneaux 4×3!!)
– limitation de la publicité lumineuse et de la publicité sur les véhicules (terminé le covering des voiture?! en quoi la publicité sur les véhicules gêne-t-elle?)
Plus d’informations:
Projet de décret
Rapport de présentation
Mais ces dispositions, qui doivent être votées d’ici Juillet 2011 font des soucieux, dont Stéphane Dottelonde, président de l’Union de la publicité extérieure qui a voté contre. Selon lui la mairie de Paris n’a pas mesuré « les conséquences économiques, sociales et financières de ces restrictions » car la ville perçoit des taxes locales pour la publicité extérieure, des droits de voirie et de redevance.
A l’opposé, le Collectif des déboulonneurs et  l’association RAP (Résistance à l’agression publicitaire) jugent que le décret est globalement « négatif » dans la mesure où, parallèlement aux mesures prises, il entérine des pratiques qui jusque-là n’étaient pas autorisées, comme la publicité sur les bâches qui recouvrent les bâtiments en rénovation. » (lire communiqué de presse)
Le projet est-il dangereux pour les revenus des villes et pour les annonceurs qui vont voir l’offre d’affichage se réduire, ou au contraire se cantonne-t-il à des mesures purement symboliques? Difficile de trancher quand on est une communicante mais 15 000 postes seraient en jeu selon l’UPE (communiqué de presse ici).
Même si je n’ai pas d’avis bien tranché, j’aurai tendance à penser que l’idée que chaque ville puisse élaborer des règlements locaux a du sens!
Car le texte semble faire complètement impasse sur ce qu’on appelle gentiment le mobilier urbain qui  a complètement défiguré les centres villes et notamment les quais de Bordeaux (pourtant récemment rénovés) et la place des Quinconces  où  des panneaux publicitaires ont poussé comme des champignons dans la ville: des dizaines sont alignés, tous portant la même affiche.

A contrario la suppression totale des grands affichages me semble exagérée.  Quant à Sequovia, ils ont tranché: les mesures sont trop faibles pour stopper la décadence publicitaire et l’affichage à tout va, ils estiment également qu’entre la télévision, la radio et les journaux, l’utilité de l’affichage extérieur est largement réduite (lire l’article).

Et vous, qu’en pensez-vous? Donnez votre avissur le site du ministère du Développement durable!*Actualisation le 13 Mars:
5000 messages ont été reçus. Cependant la date pour donner son avis a été prolongé jusqu’au 17 mars, profitez-en!
Pour vous simplifier la tâche si vous ne savez pas trop quoi raconter envoyez le mail pré-écrit proposé par l’association Paysages de France: ici
Le mercredi 16 mars retrouvez les membres de Paysages de France et de Antipub dans le magazine d’Arte Global Mag à Paris, Dijon, Toulouse (Préfet du Tarn condamné pour la 2 ème fois au tribunal) et Montauban (démontages obtenus).
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone