Un dimanche au Salon Planète Durable

>

Le Salon Planète Durable était un des grands événements de la Semaine du développement durable. « La quatrième édition du salon Planète Durable 2011 en est un excellent témoin : le développement durable fait désormais partie de notre quotidien. Chaque citoyen peut aujourd’hui adopter une démarche de consommation responsable et respectueuse de l’environnement. Il ne s’agit plus d’un projet ou d’un rêve d’avenir : les outils sont là, à notre disposition. […] » dixit Nathalie Koscisko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, dans l’édito du livret du salon.

Je ne trouve pas franchement que tous les outils soient à la disposition du consommateur pour faire des choix éclairés, mais soit, un édito se doit d’être encourageant.

J’ai rencontré dimanche quelques uns des exposants, en voici une sélection:

 FYE, For Your Earth. Je veux des FYE!!!! Des Fye, ce sont des baskets éco-conçues mais branchées qui respectent l’environnement, le consommateur et les conditions de travail.
Un modèle en coton biologique, l’autre en polyester recyclé réalisé à partir de bouteilles. Semelle composée à 50% de chaussures recyclées et 25% de caoutchouc naturel et 25%. Lacets et doublure intérieure en coton biologique. Colles traditionnelles toxiques remplacées par des colles à l’eau non toxiques. Etc… je vous laisse découvrir le reste sur leur site web www.foryourearth.com. A noter que la PLV est bien sûr entièrement réalisée à partir de matériaux recyclés et recyclables.
Alors ok, ces baskets ne sont pas fabriquées en France. Mais comme me l’a expliqué le p’tit gars, leur stratégie est de s’aligner sur les prix des concurrents, et permettre ainsi aux gens d’acheter des baskets éco-conçues au même prix qu’une paire de Nike. Complètement convaincue (faut dire aussi qu’ils faisaient une super remise sur le salon), j’ai décidé qu’il me manquait une paire de baskets fun … mais forts de leur succès il n’avaient plus ma pointure. Tant pis, ça sera pour une prochaine fois les baskets éco-conçus!
Marron Rouge. «Il y a deux formes d’achat. Celui qui nous fait plaisir et celui qui nous fait vraiment plaisir parce qu’il a du sens » clament les fondateurs de Marron Rouge. Derrière ce site Internet de vente en ligne d’objets de décoration et d’accessoires de mode issus du commerce éthique et/ou équitable (très chics!), se cache la mise en place d’une filière de commerce éthique entre l’Inde et la France. Tous les fournisseurs sélectionnés en Inde sont des acteurs dont l’éthique est conforme à leurs attentes : conditions de travail décentes, pas de travail d’enfants, si possible des produits écologiques, produits issus de l’économie sociale et solidaire. Les collections de Marron Rouge sont donc designs, chics et originales mais en plus elles portent un superbe projet.
Les bougies écolonomiques. Il s’agit de bougies réutilisables à vie grâce à de l’huile végétale, qu’on a tous dans notre cusine, qui constitue le carburant de la bougie et une mèche réalisée… avec du papier toilette!!!  Un véritable gadget… qui n’a apparemment aucun projet environnemental, social ou éthique. Dommage.

J’ai également assisté à une chronique radio diffusée sur Fréquence Terre dans laquelle Loic Fel, directeur du développement durable de  BETC euro RSCG, était interrogé par Mathieu Juvet de Marcel Green. Ont notamment été abordé Ecopublicité, un outil d’évaluation environnementale des campagnes média  et Ecopack…. je n’ai pas écouté ce que c’est!! Et aucune info sur le web.
Enfin j’ai croisé Florence Dottin Alma, la scénariste-réalisatrice de Planète Bureau la web série Caméra Café du dd dont je vous avais parlé lors de son lancement en novembre (ici). Au fait, ils sont à la recherche de partenaires financiers pour tourner la suite!

L’ambiance du salon Planète Durable est bien différente de celle du salon Marjolaine. On apprécie sa petite taille comparée au salon leader, qui est une véritable usine. Par contre le choix des exposants n’est pas aussi sélectif. On pouvait en effet retrouver des sociétés dont l’activité dénote avec le thème… Toyota faisant la dernière de couv du livret du salon. 

Une société de soda, présente sur le salon et dont je tairai le nom a d’ailleurs du faire face à des manifestations de protestation car son unité de fabrication est implantée dans une colonie israélienne, Ma’ale Adumim, colonie illégale au regard du droit international; mais aussi parce que cette société  ne respecte pas les critères sociaux posés par la Charte d’éthique. N’ayant pas obtenu gain de cause après avoir demandé le retrait du stand, des prospectus ont été distribués pour dénoncer les procédés peu éthiques de cette société, qui a pourtant eu du monde sur son stand… grâce à deux pauvres hôtes (on dit hôtesse pour une femme, mais pour un homme?!) qui se promenaient dans le salon, accoutrés pour l’un de la fameuse machine à soda, pour l’autre d’un écran TV… accrochés au dessus de leur tête… Je n’avais pas eu le prospectus d’appel au boycott que je savais déjà que cette société avait peu de scrupules pour ses employés!
J’allais oublié, j’ai enfin rencontré Réductor, le monstre de l’Ademe!
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone