Pollutec 2010

Si vous êtes un professionnel des énergies renouvelables, des green IT, de la gestion des déchets, si vous êtes impliqué dans une démarche RSE ou encore si vous êtes juste intéressé par le développement durable, le salon Pollutec saura illuminer vos projets. Le salon a en effet lieu cette année dans la ville des Lumières (du 30 Novembre au 3 décembre). Pour rappel, Pollutec, salon international des équipements, des technologies et des services, est leader mondial du marché de l’environnement.  Dans un secteur en pleine croissance, il est même devenu un événement incontournable.

Faisons comme pour le salon Marjolaine : du blabla pour vous expliquer que ce salon est un super salon et que si vous n’y allez pas vous loupez quelque chose. Et puis je vous emmène dans les coulisses pour savoir comment les organisateurs ont minimisé l’impact environnemental du salon (avec mes remarques).

Tech, international, instructif et valorisant, voilà en 4  mots ce qu’est Pollutec.

-Un salon « tech » : plus de 200 innovations technologiques dans tous les secteurs d’activité.
-Un salon international : 47 pays présents avec des « petits » nouveaux tels que la Chine et l’Inde.
-Un salon instructif : 300 conférences et animations organisées par l’ensemble des partenaires et exposants. Petit focus sur  l’espace dédié aux achats responsables, Buy&Care, qui accueille pour la première fois un lieu d’échange « Responsabilité sociétale et communication », et permet aux professionnels traitant les questions de développement durable de concevoir et de réaliser une communication en phase avec leur démarche globale. On pourra notamment participer à des ateliers interactifs et assister à des conférences (Comment réduire l’empreinte écologique de sa communication imprimée? – Eco-socio-conception d’une action de communication – Fédérer les parties-prenantes dans une démarche d’éco-conception).

-Un salon valorisant : les prix et trophées 2010  tels que le Prix Entreprises et environnement (Meta-It, dont je vous ai parlé il y a peu de temps, sera en course !), le Prix européen de l’innovation environnementale (EEP Awards), le prix de l’Innovation Buy&Care ou le Trophée de l’éco-conception des stands récompenseront les meilleures innovations reconnues par les experts du secteur.

Ces derniers Trophées sont orchestrés par l’agence de communication responsable et toulousaine -mais c’est presque un pléonasme 😉 – ICOM (également à l’origine du salon Buy&Care). Parmi les critères de sélection : un choix de matériaux et revêtements recyclables ou réutilisables, la mise en place d’une collecte multimatériaux de déchets, la réduction des consommations d’électricité, notamment pour l’éclairage du stand, la réduction de la production de déchets, les modes de déplacement, la restauration…
Plus d’informations:
Organisé par Reed Expositions France, Pollutec conduit depuis plusieurs années une démarche évolutive de meilleure performance environnementale.
De plus, ICOM a été choisie pour aider les organisateurs de Pollutec à accentuer leurs engagements dans l’éco-conception de la communication imprimée du salon, notamment pour l’espace dédié aux achats responsables Buy&Care, dont l’agence est à l’origine.
Voyons quelles sont les mesures qui ont été prises dans le cadre de l’organisation du salon.
1) Impression de l’ensemble des documents de promotion du salon sur du papier issu de forêts bien gérées chez des imprimeurs adhérents Imprim’ vert.
–> mmmh… peut mieux faire non ? Une certification PEFC, ou encore mieux celle de FSC aurait été plus sérieuse que le label Imprim’Vert, dont le cahier des charges reste limité. Icom précise  cependant que les plaquettes du salon Buy&Care sont certifiées FSC® … mais  si Icom n’est intervenue que sur la communication du forum Buy&Care alors c’est bien dommage pour le reste des documents imprimés!
2) Généralisation des communications électroniques et utilisation d’outils web pour limiter les consommations de papier, notamment avec la dématérialisation guide technique.

3) Offre de stands « écologiques » en bois ou en carton.

–> Dommage que tous les stands proposés ne soient pas écolo. Au lieu de faire le choix entre le stand « écolo », le « basic », le « confort » et le « spécial matériel » il aurait été super d’avoir plusieurs choix dans les stands écolos.4) Dispositifs de collecte sélective de déchets pour faciliter le recyclage des 118 tonnes de déchets générées sur le salon : mise en place de Points Tri (papier/carton, verre, autres déchets), collecte de verre sur les stands et récupération des canettes alu aux abords des bars, en partenariat avec la société CKFD.
–> les canettes qui ne sont pas « aux abords des bars » sont donc laissées de côté?!

5) Mise en place de covoiturage avec 123 envoiture.com

–> J’ai eu beau chercher dans l’onglet des événementsdu site, pas de trace du salon Pollutec6) Eco-conception de Buy&Care : Utilisation de cloisons en carton teintées dans la masse, éclairage basse tension et moquette récupérée et valorisée dans la fabrication de chaussons, semelles et tapis de sol.

7) Envoi de l’ensemble des mailings aux exposants réalisé par Handirect (réseau d’entreprises qui emploie en majorité des salariés handicapés)

8) Mise en ligne d’un calculateur CO2 qui permet aux visiteurs d’évaluer les émissions de CO2 produites lors de leur venue au salon et de compenser l’impact de leur déplacement par un don (programme Action Carbone de la Fondation GoodPlanet)

9) Utilisation sur l’ensemble du salon d’une moquette d’allées qui sera récupérée et valorisée à 100% dans la fabrication de chaussons, semelles et tapis de sol. Cette opération permet d’éviter le départ en CET de près de 13 tonnes de moquette

–> bonne idée !!!
Lors du salon Pollutec Horizons de 2009, 46% des déchets salon ont été valorisés.
>> + d’infos sur le bilan tri de Pollutec Horizons 2009 

Pour l’édition 2010, Pollutec franchit une nouvelle étape en faisant réaliser son bilan Carbone par l’agence Inddigo.  Le périmètre recouvrera l’ensemble des activités liées à la tenue du salon et en particulier :
– Les émissions dues au parc Eurexpo (chauffage, immobilisation)
– Les émissions dues à l’activité du salon : stands (y compris en fin de vie), déchets, repas
– Les émissions dues aux déplacements (exposants, visiteurs..)

 

email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone