Le Salon produrable 2011

Le 4ème Salon PRODURABLE, Salon des Professionnels pour le Développement Durable et la RSE, ouvre la Semaine du Développement Durable au CNIT (Paris La Défense) du 23 et 24 mars 2011.

Deux jours de rencontres et débats pour faire du développement durable un véritable levier de création de valeur et découvrir les meilleures pratiques, les solutions RSE, et les experts de l’économie durable. Attention, ce salon est réservé aux professionnels!
Une centaine d’exposants, partenaires institutionnels et médias,  6 000 décideurs privés/publics, 200 intervenants experts, journalistes, et leaders d’opinion pour un programme riche: quatre grands débats internationaux, des ateliers interactifs de 45 min, des tables-rondes organisées selon des thématiques « métier » et « secteur » et un séminaire sur les fondamentaux et mises en oeuvre d’une démarche de développement durable.
– Gildas Bonnel, Président de Sidièse, animera ainsi la conférence Communication et Publicité (le 24 mars à 14h) : « Le secteur de la communication devient-il responsable ? ». Sensibilisation, conduite du changement, et nouvelles méthodes de travail seront abordées concrètement par la SNCF, Pernod-Ricard ou encore Recylum tandis que l’ADEME et l’UDA évoqueront les nouveaux outils existants ou à venir.
– Le cabinet Des enjeux et des hommes animera quant à lui des ateliers et séminaires:
Olivier Classiot  animera l’atelier « Multinationales, comment déployer à l’échelle internationale la formation de vos collaborateurs aux enjeux du DD ? » (Jeudi 24 mars de 10h30 à 11h15) tandis que Hugues Carlier animera le séminaire de formation « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le DD et la RSE sans jamais oser le demander ! » (Mercredi 23 mars de 10h30 à 17h).
Agnès Rambaud interviendra quant à elle à la conférence de clôture «Entreprise-salarié-citoyen : Comment inscrire la RSE dans l’ADN de l’entreprise ? », dont le modérateur sera Yolaine de la Bigne, rédactrice en chef de Neoplanète (Jeudi 24 mars de 17h à 18h30).
– A noter également un débat-conférence sur l’affichage environnemental en partenariat avec ANIA (Association Nationale des Industries Agro-Alimentaires)
– Enfin, quelques ateliers sur l’ISO 26000 avec « Les enjeux de l’ISO 26000, première norme internationale de gouvernance pour les entreprises » (mercredi à 14h) et « AFAQ 26000, Responsabilité sociétale: déployer, reconnaître et valoriser la prise en compte de l’ISO 26000″ (mercredi à 15h).
Comme on ne fait pas un salon du développement durable sans être sois-même engagé, le salon Produrable s’est associé avec Green-Evènements pour mettre en place ses engagements :
• Aménagement de l’exposition en conformité avec les recommandations de l’Ademe : stand clés en main et réutilisable, mobilier éco-conçu, moquette à minima, produits de nettoyage respectueux de l’environnement
• Restauration qui privilégie les produits de saison, labellisés, issus du commerce équitable ou de l’agriculture biologique.
• Choix du lieu d’accueil de l’événement destiné à favoriser les déplacements des participants en transports en commun.
• Soutien à des projets humanitaires
• Sélection de fournisseurs en cohérence avec leurs valeurs et qui s’engagent eux aussi sur la voie du Développement Durable dans toutes ses dimensions : sociales, environnementales et économique.
• Sélection des intervenants en fonction de leurs expertises et légitimité en matière de développement durable, et de leur capacité à partager leurs connaissances.
• Lutte contre le greenwashing : les organisateurs se réservent le droit de refuser tout client mettant en avant ses efforts en matière de développement durable alors qu’ils ne sont pas réels.
• Réalisation d’un bilan carbone et compensation de ses émission (soutien d’un projet de centrale hydraulique « au fil de l’eau » à Malana)
• Sensibilisation des équipes mobilisées : équipe interne et fournisseurs
• Communication responsable : favoriser les supports numériques, imprimer les documents sur papier recyclé, utiliser des véhicules de transports innovants et non polluants comme support de communication.
• Respect et bien-être des salariés : non discrimination, diversité favorisée (emploi des seniors, apprentissage), aménagement du temps de travail.
• Transparence: certification des chiffres visiteurs par un organisme indépendant, utilisation des échanges marchandises effectuées dans les conditions de transparence (justification de la pratique et des prix, respect des règles comptables).
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone