Le commerce équitable peut-il être bio et local?

La Quinzaine du commerce équitable (du 14 au 29 mai) sera différente cette année. Tristan Lecomte a quitté Alter Eco mais surtout, les ventes des produits estampillés Max Havelaar se sont effondrées en 2010 (5% de croissance contre 13% l’année dernière). Ca n’est pas un manque de notoriété puisque 93% des Français connaissaient le commerce équitable en 2008 (Ipsos). Si le contexte de crise économique et la flambée du coût des matières premières jouent un rôle important dans le choix des consommateurs, la locavor’attitude a fait son chemin, ce qui n’arrange pas les affaires du commerce équitable.

Le commerce équitable a été défini en 2001 comme étant « un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. Les organisations du Commerce Equitable (soutenues par les consommateurs) s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l’opinion et à mener campagne en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international conventionnel.» FINE (coordination informelle des acteurs du commerce équitable réunissant les grands réseaux internationaux tels que FLO, WFTO, EFTA)
Le thème de cette année s’éloigne cependant cette définition pour sélargir à la consommation dite responsable: « Local, bio, équitable, mes choix pour la planète ».

 

Plusieurs raisons à cet essoufflement. Bien sûr, le pouvoir d’achat a baissé. Mais il y a aurait également un effet de seuil: les consommateurs à convaincre ne le sont plus, les autres ne sont pas encore prêts. Mais un autre phénomène explique cette perte de vitesse. La sur-médiatisation de la problématique du réchauffement climatique et de la nécessité de réduire notre impact carbone n’incite pas à consommer des produits qui viennent des pays lointains et aujourd’hui les consommateurs semblent clairement privilégier la consommation locale ou le bio à l’équitable.
On reproche au mouvement équitable de faire circuler les marchandises par bateau ou avion et d’oublier les paysans locaux.
Pourtant 45% des 3 500 produits certifiés Max Havelaar disposent du label bio,et d’autres démarches de certification (Bio Equitable oula marque ESRd’Ecocert) intègrent la double certification dans leur cahier des charges.
Quant au local, des gammes équitables, bio et locales ont vu le jour (Alter Eco et Ethiquable) et le débat est plus qu’ouvert sur l’équitable Nord-Nord. La relocalisation de l’économie, le développement des circuits courts, des filières locales ou régionales, ainsi que le commerce équitable de proximité se développent sur l’axe Nord/Nord mais également Sud/Sud.

Le commerce équitable local, une contradiction? Peut-être. Mais nous ne sommes plus à une contradiction près. Rappelez-vous que les produits du commerce équitable se trouvent en grande surface, et que certains produits MDD sont estampillés Max Havelaar sans aucune indication d’origine du produit.

Cette quinzaine du commerce équitable permet donc de faire un petit bilan et de ré-ajuster le tir, d’où ce nouveau thème de la Consommation Responsable qui élargit les champs d’action du commerce équitable et lui donne une légitimité dans le local et/ou le bio. Les membres de la Plate-Forme pour le Commerce Equitable souhaitent ainsi « promouvoir les spécificités du commerce équitable tout en affirmant leur appartenance à un mouvement plus large basé sur la promotion d’une consommation plus citoyenne et de modes de production durables » et rappeler que « les différentes familles de la consommation responsable (commerce solidaire, circuit courts, produits bio, commerce équitable, etc.) sont des démarches complémentaires qui se renforcent les unes et les autres ».
Tout ça devient un peu compliqué mais tant mieux, ça fait du boulot pour la com’ !

Sites Internet:
Site officiel de la quinzaine du commerce équitable: http://www.quinzaine-commerce-equitable.fr/

email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest1Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone