Journée de la Femme: l’Afrique pour les droits des femmes

Le 08 Mars c’est la Journée de la Femme. Je vous entends déjà penser: elle va nous faire un article féministe, elle va nous parler de Simone Veil (d’ailleurs élue personnalité féminine des français selon un sondage de l’Ifop lancé pour l’occasion), elle va nous rabâcher les oreilles avec les inégalités de salaire, elle va nous parler de Saez et de sa campagne censurée… ou alors elle va nous dire que cette journée est une grande connerie.

Elle va nous faire un historique car aujourd’hui cela fait un siècle que la planète célèbre ses femmes. Et que l’idée de la Journée mondiale de la femme a été lancée en août 1910 par la militante allemande du mouvement féminin socialiste international, Clara Zetkin. Qu’à l’époque, aucune date précise n’avait été fixée.
Et que ce n’est que le 8 mars 1945 que la Journée de la femme est célébrée dans tous les pays socialistes. Et puis que d’après certains historiens, cette manifestation avait à l’origine un but bien différent que celui d’aujourd’hui, que cette sorte de fête des mères devait « contrecarrer l’influence des groupes féministes sur les femmes du peuple ». Qu’aujourd’hui, le combat des femmes a évolué et s’est adapté au nouveau contexte international, et aux nouvelles situations nationales. Que les féministes des années 70 ont laissé la place à une nouvelle génération de femmes militantes. Elle va nous rappeler que le 8 mars est un jour férié dans certains pays…
Rien de tout ça! Mais trop tard… 

J’avais juste envie de vous dire qu’à l’occasion de la Journée internationale des femmes et du premier anniversaire de la campagne « L’Afrique pour les droits des femmes : ratifier et respecter ! », une centaine d’associations africaines publient leur « Cahier d’exigences« , adressé aux gouvernements du continent.
Depuis un an, les organisations partenaires de la campagne, présentes dans plus de 40 pays, se sont mobilisées pour appeler leurs gouvernants à mettre un terme aux graves discriminations dont souffrent encore aujourd’hui les femmes africaines. La campagne « L’Afrique pour les droits des femmes »1, lancée le 8 mars 2009, a eu un retentissement important, et déjà, quelques progrès ont pu être observés: l’adoption d’une loi pour augmenter la représentation des femmes dans la vie politique du Burkina Faso, la prohibition des mutilations génitales féminines en Ouganda ou la nomination d’une représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies sur les violences sexuelles dans les conflits armés.
email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone