Sans titre

Les Français et le Greenwashing, 2012

L’IFOP et L’Observatoire Indépendant de la Publicité ont publié hier leur deuxième étude sur « Les Français et le Greenwashing ».

Deux grands constats: 1. Les français voudraient plus de contrôle de la publicité 2. Ils estiment que l’usage de l’argument environnemental est utilisé à mauvais escient.

Plus de contrôle

Seule moins d’une personne sur cinq (17%) estime que le système de régulation de la publicité est satisfaisant. Afin d’améliorer ce contrôle de loyauté, de véracité et de sanité, les interviewés se montrent majoritairement favorables à une plus grande participation des associations de consommateurs (53%, -4 points). Une proportion certes moindre, mais en augmentation, souhaite une implication accrue des pouvoirs publics (17%, +2 points) et des associations de protection de l’environnement (13%, +2 points).

La question posée était la suivante: Actuellement, en France, la publicité est régulée et encadrée par une instance regroupant les représentants de cette profession. Cette instance se réunit et décide pour chaque publicité si elle est loyale, véridique et saine en matière d’environnement pour les consommateurs. Pensez-vous…

Notons également que plus de 8 Français sur 10 considèrent que les allégations environnementales qu’utilisent les entreprises dans leur communication devraient être davantage contrôlées.

 

Usage de l’argument vert

61% des interrogés estiment que ces campagnes de communication sont trop moralisatrices et (58%) juge que les vertus de l’environnement sont prônées de manière excessive (-2 points).

 

Télécharger les résultats de l’étude

email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone