Des événements certifiés Développement Durable

Organiser un concert, une conférence, une exposition, une compétition sportive, un séminaire, un salon ou n’importe quel événement, qu’il soit à destination des professionnels ou du grand public, est synonyme de déchets, émissions de gaz à effet de serre et autres impacts environnementaux néfastes. Certains pays planchent déjà sur le problème depuis un moment comme au Canada où va bientôt être publiée la norme 9700-253 qui fixe des seuils, des objectifs de résultats et un système de classification des évènements. Les anglos-saxons sont les plus en avance puisqu’ils disposent déjà  (depuis 2007!) d’une norme qui se concentre sur les aspects environnementaux d’un événement, la norme BS8901 (par le British Standard Institution, équivalent de l’Afnor français). Et la France? A la traîne comme d’habitude!

Mais tout n’est pas perdu. L’Afnor, membre de l’ISO, travaille sur l’élaboration d’une norme (ISO 20121) déclinée des normes 9001 et 14001, qui se base en fait sur la norme britannique. Applicable aux 157 pays membres de l’Organisation Internationale de la Normalisation, elle donnera aux organisateurs d’événements un cadre de management qui intégrera le développement durable tout au long du cycle de vie de l’événement, depuis sa planification jusqu’à sa réalisation.
Ce « Système de gestion responsable des événements » implique de repenser les méthodes de travail de façon à y intégrer systématiquement des pratiques responsables. La durabilité devient une véritable compétence managériale.
La nouvelle norme devrait ainsi comprendre des lignes directrices sur le système de management ainsi que des exemples spécifiques portant sur tous les maillons de la chaîne logistique évènementielle, qu’il s’agisse du choix du lieu, des procédures opérationnelles, de l’approvisionnement, de la communication, du transport… 

Limiter et éliminer les bouteilles en plastique ou compenser les gaz à effet de serre émis par un événement c’est bien. Mais ce n’est qu’une première étape et le grand intérêt de cette norme est qu’elle fixe des objectifs au delà l’éco-conception.
Concrètement, la norme se traduit par des mesures liées à:
– l’environnement (gestion des déchets, compensation carbone, etc.)
– au social et sociétal (travailler avec des ESAT-Établissement et Service d’Aide pour le Travail-, garantir la santé et la sécurité, promouvoir la parité et la diversité, etc.)
– et à l’économie éthique (traiter les fournisseurs de façon responsable, mieux répartir les bénéfices, etc.).
Communiqué de l’Afnor
La publication de l’ISO 20121 est prévue pour juin 2012 à l’occasion des Jeux olympiques de Londres qui seront organisés selon BS 8901. Mais l’agence  événementielle Green Evénements, précurseur en la matière, propose déjà des événements conformes à cette fameuse norme: c’est d’ailleurs la première agence française  à s’être lancée. Béatrice Eastham, la dirigeante de l’agence, fait partie du comité ISO ce qui permet à l’agence d’être au coeur du débat. Je vous conseille d’ailleurs vivement de visiter leur site Internet qui explique clairement leur démarche: http://green-evenements.com/
Les experts ont en outre inclut les questions centrales de la norme Iso 26000 Responsabilité sociétale et ont confirmé son champ d’application : une entreprise organisatrice pourra déclarer le système de management de l’événement conforme à la norme, et non l’événement en tant que tel.
Côté agenda, des tables rondes sont organisées le 7 décembre 2010: ISO 26000 : 2èmes États-Généraux de la Responsabilité Sociétale. Pour avancer ensemble autrement !
Table ronde Régulation économique et ISO 26000 – Démarches responsables et croissance durable, Université René Descartes Paris V

Inscription gratuite sur http://www.iso26000-forum.com/

email
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Share on TumblrBuffer this pagePrint this pageEmail this to someone